Yeux, nez et oreilles du chat : comprendre leur fonctionnement

chat dans l'herbe

La nature a gâté le chat en lui donnant des super pouvoirs au niveau, entre autres, de la vision, de l’ouïe, et de l’odorat. Il reste dans ses gènes de félin un comportement de chasseur qui ont fait de lui un animal aux sens développés.

La vision du chat

Les chats ont une vision binoculaire, c’est à dire qu’une image est perçue par les deux yeux en même temps, ce qui donne à l’animal une excellente perception de la profondeur.
La lumière qui pénètre l’oeil par la pupille se focalise sur la rétine. Une lumière vive fait se contracter les muscles de l’iris, étrécissant verticalement la pupille.

Comparée à celle de l’humain, la rétine du chat comporte beaucoup plus de bâtonnets ou récepteurs de lumière, ce qui lui permet de voir dans le noir presque complet. Par contre la rétine des chats comporte moins de cônes ou récepteurs de couleurs que celles des hommes. On ne sait pas précisément à ce jour comment ils interprètent certaines couleurs.

vue du chat

Les chats ont derrière la rétine une couche de cellules appelée « tapetum lucidum », qui agit comme un miroir et renvoie la lumière sur la rétine, permettant au chat d’utiliser toute la clarté disponible. C’est ce qui fait briller dans les phares leurs yeux et ceux des animaux nocturnes.

Les chats ont une troisième paupière connue sous le nom de membrane nictitante. Cette membrane rose pâle est normalement repliée au coin intérieur de l’oeil et se déplie pour le protéger.

Les yeux des chats peuvent être de diverses couleurs, les plus courantes étant le jaune et le vert. Les chats blancs aux yeux bleus souffrent de surdité congénitale, et il est fréquent que ceux aux yeux vairons soient sourds de l’oreille située du même côté de l’oeil bleu.

vision des couleurs par le chat

Les yeux du chat indiquent ses sentiments. Les pupilles se dilatent quand un chat est intéressé, surpris ou apeuré. Des pupilles contractées peuvent indiquer de la tension et éventuellement de l’agressivité.

Lors d’une confrontation entre chats, celui qui est dominé essaie d’éviter le contact oculaire pour prévenir une bagarre, tandis que le chat agressif qui recherche le conflit regarde droit dans les yeux.

Les chatons sont aveugles à la naissance et, au fur et à mesure de leur développement, leurs yeux qui d’abord focalisent mal deviennent très sensibles à la lumière. Ils naissent avec les yeux bleus et la couleur définitive s’installe plusieurs semaines plus tard.

L’odorat du chat

Le chat a un odorat bien développé qui, pour le chat sauvage, est indispensable. Il lui permet d’identifier les territoires, d’identifier la présence d’ennemis potentiels, et bien sûr de lui signaler la présence de proies.

odorat du chat

Sur le même principe que pour le chien, l’intérieur du nez du chat est tapissé d’une muqueuse qui piège les particules étrangères et les bactéries pour les empêcher de pénétrer dans le corps. Cette muqueuse assure également la fonction de réchauffement et d’humidification de l’air inspiré avant qu’il ne parvienne aux poumons.

Les races de chats au nez aplati (on pense notamment aux persans), ont des capacités respiratoires diminuées, à cause de leur nez aplati, et n’ont pas un odorat aussi développé.

chat qui sent une fleur

Les chats sont également capables d’identifier les marqueurs sexuels dans l’urine, grâce à un capteur supplémentaire d’odeurs.

L’ouïe du chat

Entendre parfaitement est très important pour le chat, qui aime chasser dans la pénombre et prendre par surprise ses proies. Son ouïe est nettement plus fine que celle de l’homme mais aussi que celle du chien, et si sensible qu’il peut différencier deux sons similaires émis à plusieurs mètres de distance et l’un après l’autre.

Le principe de fonctionnement de l’ouïe du chat est le suivant : la pinna est un repli de l’oreille en forme de cône, qui recueille les ondes sonores et les transmet à l’oreille interne. Les nombreux muscles de la pinna permettent au chat de faire largement pivoter ses oreilles et de localiser avec précision la source d’un bruit.

schéma ouÏe chat

Les oreilles du chat sont également de bons indicateurs de son humeur. Quand elles sont aplaties, le chat est irrité. Quand elles bougent nerveusement, elles montrent un stress, une inquiétude. S’il l’es dirige vers l’avant, c’est une vigilance extrême dont il fait preuve. Lorsqu’il est en conflit ou sur le point de l’être avec un autre animal, le chat aplatit ses oreilles en arrière afin de les protéger.

Be the first to comment on "Yeux, nez et oreilles du chat : comprendre leur fonctionnement"

Leave a comment