Le chat et le territoire

chat dans l'herbe

La notion de territoire est pour le chat extrêmement forte. C’est la raison pour laquelle il n’apprécie guère les déménagements.

chat dans l'herbe

Comment se compose son territoire ?

chat sur un trottoirLa zone de foyer : c’est l’espace qu’il va utiliser pour dormir et se reposer. Il arrive qu’il partage ce domaine avec d’autres congénères, mais il s’agit toujours d’un nombre restreint de congénères, avec lesquels il forme alors une communauté. Si le mâle a besoin d’une zone étendue, avec des frontières assez floues, la femelle en revanche est beaucoup moins exigeante, sans doute du au fait qu’elle met bas régulièrement et qu’elle ne peut donc partir loin de ses petits. C’est en fonction de plusieurs éléments que son territoire sera plus ou moins important. Les abris jouent un rôle essentiel dans ce choix, et bien sûr la densité de population féline dans le quartier, ainsi que l’approvisionnement en nourriture aisé ou non. Un chat qui vit en milieu urbain aura inéluctablement un territoire petit en comparaison avec un chat qui vit dans une zone rurale. Et de la même manière, un chat de foyer n’éprouvera pas le besoin d’avoir un domaine étendu, contrairement à un chat sauvage ou semi-sauvage de campagne, qui garde ancrée en lui la notion de puissance associée à celle de la grandeur de son territoire. Si un autre chat étranger entre dans cette zone délimitée sans y avoir été invité, c’est le conflit assuré suivi d’un combat jusqu’à ce que l’un des deux cède la place. Les morsures répétées et plus ou moins profondes peuvent, même si ça reste rare, conduire à la mort.

chat dans un arbreLa zone de chasse : concernant ce territoire, les comportements félins sont plus difficilement interprétables que pour la zone de foyer. En effet, des paramètres entrent en jeu dans leurs décisions de délimitation telles que la présence plus ou moins importante de proies et bien sûr la concurrence avec d’autres congénères. Il arrive régulièrement que la zone de chasse soit espacée de celle de foyer. Un autre chat occupe ce territoire entre elles, il faut donc détourner ce domaines pour passer d’une zone à l’autre. S’il trouve suffisamment de nourriture dans sa zone de foyer, le chat confondra alors ces deux territoires en un seul. Il faut savoir qu’un territoire félin présente la particularité d’être en 3D. Ainsi un toit de maison ou un arbre implanté sur le territoire du chat A peut appartenir au chat B. Encore plus difficile à analyser, c’est la notion de temps qui opère également. Par exemple, un jardin est le territoire du chat A le matin, du chat B l’après-midi, et du chat C la nuit.

La notion de territoire est donc très complexe à déterminer chez le chat pour l’homme. Comme il en a l’habitude, contrairement au chien, il est préférable de le laisser gérer cela tout seul, sans lui imposer des contraintes, car il sait très bien ce qu’il fait. Bien sûr, il faut tout de même prendre en compte certains éléments de sécurité tels que la proximité d’une route très fréquentée par les automobiles.

Be the first to comment on "Le chat et le territoire"

Leave a comment